Marly

Abat-jour habillé du beau coton des collections Boussac décoration inspiré des fastes du château de Marly. Construit en 1679, le château de Marly était une résidence de plaisance où Louis XIV venait se retirer loin des tumultes de la Cour versaillaise. Le palais à ’architecture éclatée ressemble à un décor de théâtre. Le jardin est approvisionné en eau par la merveilleuse « machine de Marly ».

Les motifs du tissu Marly s’inscrivent dans la longue tradition des « grotesques ». Ces compositions, libres de toute logique, mêlent colonnes, guirlandes, figures humaines ou mythologiques, animaux hybrides, végétaux réels ou fantastiques.

Inventées dans l’Antiquité pour orner les surfaces murales, des murs de « grotte », elles ont connu un succès grandissant après la découverte, en 1480, de la Domus Aurea, l’immense palais de l’empereur Néron. La consécration dans la décoration : leur emploi dans les Loges du Vatican, décorées vers 1518 par Raphaël et son atelier.

Les grotesques devinrent alors une composante essentielle de la décoration des monuments profanes et religieux, envahissant, par exemple, le palazzo Grassi et le musée Correr à Venise, la Farnésine à Rome, le palais Caprarola, le palais Giulio Gonzaga à Mantoue, les Offices à Florence, le monastère de Monte Oliveto Maggiore près de Sienne, etc.

La France fut l’un des pays les plus sensibles à l’influence des grotesques. François Ier, entre autres, fit décorer sa galerie à Fontainebleau en 1531. Et les artistes n’ont cessé de réinventer durant tout le XVIIIème siècle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s